KRIMPADENN 2.0

Info : L'effet poulie

Publié dans: INFOS

L'effet poulie

 

Lorsque le grimpeur est pendu au bout de sa corde, son poids exerce une force P sur le dernier point d'ancrage.

Afin de le maintenir, son assureur doit exercer une force F égale au poids P du grimpeur.

Le point d'ancrage (symbolisé par la poulie sur le dessin) subit donc les forces F et P, il devra résister avec une force R compensant la somme de ces deux forces.

Si la corde n’est pas disposée comme sur le dessin ci-contre, l'effet poulie montre que la force résultante R correspond à la somme vectorielle de chacune des deux forces P et F.


L'effet poulie représente l'effort transmis sur le point d'assurage, il correspond sensiblement au double du poids du grimpeur.

 

Corollaires à l'effet poulie :

  • Lorsque le grimpeur vole, le poids P du grimpeur est remplacé par la force de choc dans l'exposé ci-dessus ; Comme cette valeur peut atteindre 1200 kg,  le point d’ancrage devra résister à 2400 kg !
  • Afin d'éviter l'effet poulie, il est préférable de faire une réchappe sur point d'ancrage douteux à l'aide d'un rappel plutôt que de se faire mouliner.
    Lorsqu’on réalise un mouflage, on utilise l’effet poulie afin de diviser l’effort à effectuer pour tracter la personne située au-dessous. Dans un mouflage, il est très important de tirer du vide vers le relais, de manière à ce que le relais ne subisse pas la force que l'on développe pour tracter la personne.
 leffetpoulie.jpg
Lu 2542 fois Dernière modification le dimanche, 03 mars 2013 06:39
A cause du spam, les commentaires des visiteurs sans compte sur Krimpadenn sont lus avant d'être publiés. Merci de votre compréhension.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir